En route pour l’Aventure

Publié le par Isidore

Pas vraiment moyen de résister. Le tropisme naturel, le réflexe professionnel, on ne sait plus trop. En tout cas, dans le petit matin lumineux de Kerguelen, nos pas suivent directement la pente qui mène au port auquel PAF doit son nom.

Le Breton est insupportable. Il suffit qu’il voit des laminaires, un quai et des goel’ pour entamer des comparaisons hasardeuses avec le pays. Nous n’échappons pas à la règle, posés sur les rails de l’ancienne cale sèche, nous respirons l’air iodé parfumé aux algues, « un peu comme chez nous, hein ? ». Devant le café du Port, « t’as vu, un café du port, c’est comme chez nous, hein ? », une grue est postée, entourée par des solides gaillards en treillis . Les gars de l’appro, pour une partie issue de l’armée de terre, s’occupent d’évacuer les colis et conteneurs qui arrivent par la mer vers le hall transit situé un peu plus haut. Pour l’instant, il ne se passe pas grand’chose. En face, sur le Marion, les marins sont occupés avec la manche à gas-oil qui va livrer le port pétrolier situé un peu plus loin. 300 m3 doivent passer aujourd’hui, la consommation de l’hiver et de quoi alimenter la station-service des bateaux de pêche qui s’arrêtent de temps en temps ici.

 

 

100411 Dessin Manu 2

L’Aventure, à couple du Marion Dufresne.


Et puis, enfin, derrière la grue, le voilà. L’Aventure 2. Plus qu’un simple chaland, le navire amiral de la flottille de Ker est la fierté de ses marins et de tous les habitants de l’île. Celui qui apporte le ravitaillement et qui affronte les eaux tourmentées du golfe de Morbihan pour amener les scientifiques en manip.

 

100411 equipe-du-chaland 14

L’équipe du chaland : les deux Sébastien, dockers de l’extrême.


Le grand sourire de Seb, le mécano, nous accueille. Un saut sur la grosse bouée, nous voici sur le pont, puis dans la passerelle où Franck, le bosco, surveille les conversations entre l’OPEA et la base. « On commence les rotations à 14 heures. »

Franck et Seb appartiennent à la Marine nationale. Ils effectuent ici une affectation d’un an comme partex (partenaire extérieur) pour s’occuper de la flottille. En tous, sept marins sont détachés à Kerguelen, pour assurer les services maritimes et toute la production d’énergie de la base.


100411 Dessin Manu 4

Sebastien, le mécano du chaland, dans la passerelle de l’Aventure.


Franck prépare un café dans le petit carré du chaland. « Ca fait des années que j’en rêvais, de Kerguelen. J’ai attendu d’avoir dix années d’expérience dans ma spécialité de manœuvrier pour pouvoir postuler. Jamais, dans une affectation traditionnelle on ne verra des conditions de travail comme ici. » Franck sort le petit classeur où tous les mouillages et beachages des différentes îles sont soigneusement photographiés et annotés. « Ici, je pense qu’il faut avoir l’état d’esprit qui va bien avec notre environnement. On ne compte pas nos heures, nous devons être disponibles dès qu’on a besoin de nous. » Le chaland est le seul moyen de communication entre la base et les cabanes. Il doit pouvoir intervenir rapidement, notamment en cas d’opération de sauvetage.

 

100411 equipe-du-chaland 20

Franck, le bosco heureux de l’Aventure.

 

Le bosco s’éclate à la barre à roue de son bateau. 18 mètres de long, 1 mètre de tirant d’eau, une propulsion hydraulique avec deux moteurs de 152 CV et 30 tonnes de capacité d’emport, l’Aventure porte bien son nom. « Il est super adapté à ce que nous faisons. Et son faible tirant d’eau nous permet d’aller partout. » Franck a même inauguré une passe entre deux îles. « Je l’appelerai la passe de la 60ème » Le numéro de sa mission.

Sébastien, le mécano, sourit tout le temps. C’est la deuxième fois qu’il hiverne et toujours avec le même enthousiasme. Hier, il a plongé - les deux marins de l’Aventure ont le brevet de plongeur - pour inspecter la coque du voilier de Daniel, un navigateur tchèque arrivé il y a quelques jours à PAF. « On a des combi semi-submersibles, et en dessous une combi de plus. L’eau est à 4-6 degrés, ça change un peu, même du Finistère. » Sous l’eau, il a filmé les laminaires et les quelques poissons qui les peuplent, dont un étrange poisson orange et noir simplement baptisé grande gueule. Et de plongeur, il va maintenant passer à son rôle de docker. Le chaland appareille sur une mer relativement calme pour se mettre à couple avec le Marion.

 

100411 Chaland 2

L’équipage du Marion à la manoeuvre.


Une pointe frappée à l’avant, barre à gauche et moteurs en arrière toute, le chaland paraît bien petit au pied de la muraille du Marion. La grue est débordée, le premier conteneur émerge de la cale. Gilles, le bosco du Marion, guide le grutier, un matelot retient le conteneur avec une bosse pour éviter qu’il ne prenne trop de ballant. Sébastien, secondé pour l’OP par un autre Sébastien, évalue rapidement la zone d’atterissage du conteneur. À peine posé, les deux Sebs sautent dessus pour déssaisir l’araignée. L’empilement façon Tetris des conteneurs, des caisses et du divers, va durer une demi-heure. Les Sebs voltigent d’un colis sur l’autre, l’Aventure tangue, l’aussière est enfin larguée. « On va rester sur un moteur, ça enfourne un peu. » Le chaland est enfoncé dans l’eau, retour à un nœud. Les conteneurs ne sont pas saisis sur le pont, par sécurité. Mais tout tient. Et Seb contemple le ciel perché sur son chargement. Les dockers de l’extrême reviennent à la maison, la première rotation est finie. « C’est sûr, tu dois pas voir ça souvent sur les ports, hein ? » Franck rigole devant notre air incrédule.

Le Breton est insupportable. Il suffit qu’il voit un bateau et des marins pour rêver d’aventure.


Caroline Britz

 

100411 aventure 3

Saisissage d’un conteneur.

 

100411 Pont 1

Manœuvre délicate, le vent s’est levé.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JDB 21/07/2010 15:19



C'eet déja fini ?



Anmryn 19/07/2010 13:02



Après avoir vu la vidéo, je confirme : le Breton est insupportable. Suffit qu'on lui démontre que c'est infaisable pour qu'il s'acharne. En fait, c'est surtout un gros crâneur !



Michael C 02/05/2010 04:10



magnificent voyage and artwork!



Gaël 22/04/2010 00:41



Salut Caroline !


J'espère que tu as salué Franck de ma part (tu n'as pas oublié ? ...). 


Merci en tout cas pour cette belle aventure 


A bientôt !


 


Gaël